cdicardot


Poster un commentaire

Un roman populaire sur la vie dans les tranchées, publié en 1917

Sur 36 pages, l’histoire d’un agent de liaison, titi parisien (et donc réputé débrouillard ! )

Pour se plonger dans l’état d’esprit de l’époque  :

A. de Laporte : Aux Éparges : Zizi, agent de liaison

zizi agent de liaison

 

Cliquez sur le lien pour accéder à la version numérique du roman, sur le site de la Bibliothèque Nationale de France

Publicités


Poster un commentaire

1914-1918 : C’était la guerre

A voir au CDI : mini exposition de romans, nouvelles, documentaires, sur la Première Guerre Mondiale.

La violence des combats, le quotidien des soldats, la vie des civils à « l’arrière », vous saurez tout sur cette période tragique de l’histoire de notre pays.

La liste des ouvrages disponibles en prêt se trouve dans l’article précédent.

Pour ceux qui souhaitent en apprendre davantage sur les gaz de combat,  cliquez sur ce site très intéressant (attention, les image peuvent choquer les plus sensibles )

expo 14-18


Poster un commentaire

Une nouvelle bande dessinée au CDI : La vie aventureuse d’une escouade pendant la guerre 14/18.

Au cours de la Grande Guerre, dans une escouade de seconde ligne,deux soldats sont chargés de s’occuper de la « roulante », la cuisine itinérante, et du ravitaillement en nourriture des tranchées du front. Pour y acheminer la soupe, le café et les patates, ils doivent malheureusement traverser une zone placée sous le feu d’un mitrailleur ennemi surnommé « le Croquemitaine » par les Poilus en raison du grand nombre de victimes qu’il a déjà infligées dans les rangs français. Mais, dans ce no-man’s-land, ils font une rencontre inattendue qui va bouleverser leur destin et leur permettre de mettre au jour une sinistre combine au sein de la tranchée B12…

Cette bande dessinée au graphique résolument moderne aborde la première guerre mondiale sous l’angle de l’humain, plus que sous l’angle scientifique.

C’est une lecture idéale alors que vous, élèves de 3e, allez visiter Verdun le 17 septembre !
En raison de certaines disparitions mystérieuses l’an passé, demandez-là à mon bureau, elle n’est pas en accès libre