cdicardot


Poster un commentaire

Nos élèves écrivent

mer qui monteUne journée

Le temps passe vite

Et j’ai la flemme de l’suivre

J’ai à peine le temps

D’me coucher

D’me lever

Que le monde est complètement dévasté

Y’a qu’à r’garder la télé

De jour en jour

On fait connaissance

Avec les pires détraqués

Et plus le temps avance

Plus ils sont fêlés

J’ai plus le temps de suivre le mouvement

J’ai décroché

Comment d’venir aussi taré

En à peine une journée

Andréa Gasmi, 4e A

 


Poster un commentaire

L’association « Elles bougent » et la semaine de l’industrie

elles bougent

Il y a trop peu de femmes dans l’ingénierie et dans les formations scientifiques !

Les entreprises souhaiteraient que les jeunes femmes soient plus nombreuses à choisir de travailler dans leurs domaines. Parallèlement, les jeunes filles sont encore trop peu nombreuses à rejoindre les écoles d’ingénieurs et les formations scientifiques. Pour privilégier la diversité des talents au sein des entreprises mais aussi au sein des formations, des entreprises, des fédérations, des associations, des établissements d’enseignement supérieur et des institutionnels se sont mobilisés au sein de l’Association « Elles bougent ».

 

Carmen MUNOZ, Directrice ERDF Champagne-Ardenne et Marraine Elles bougent

Eléonore, étudiante à l’ESTACA :

Photo étudiante - témoignage - ESTACA

« L’ingénierie, un domaine qui m’a permis de découvrir différents métiers. »

En sortant du lycée, Eléonore n’imaginait pas intégrer une école d’ingénieur, c’est en discutant avec d’autres étudiantes qu’elle a réalisé qu’elle serait capable d’y arriver. Après avoir passé plusieurs concours, elle découvre l’ESTACA et ne regrette pas son choix, tout en précisant que ce ne sont pas des études plus difficiles que les autres et qu’elle profite de sa vie étudiante.

Vous souhaitez poser des questions à Eléonore ? Vous désirez réagir ? Direction Facebook : http://www.facebook.com/pages/Elles-bougent/148499108519514